Récherche...
logo newscongo

SéCURITé | Sud-Kivu : les FARDC annoncent des opérations « musclées » pour mettre fin à l’activisme des groupes armés à Minembwe

Sud-Kivu : les FARDC annoncent des opérations « musclées » pour mettre fin à l’activisme des groupes armés à Minembwe

823 Museza Pascal
imagr article

Les Forces Armées de la République Démocratique du Congo (FARDC) annoncent des opérations militaires « musclées » pour mettre fin à l’activisme de tous les groupes armés qui endeuillent la population de Minembwe, dans le territoire de Fizi en province du Sud-Kivu.

Dans un communiqué publié ce lundi 12 juillet 2021, le Porte-Parole des FARDC, Général-Major Richard Kasonga, fustige les récentes attaques de la coalition des groupes armés Twirwaneho-Ngumino-Makanika contre l’armée dans cette région.

«Pas plus tard que le 10 et le 11 juillet 2021, ces mêmes renégats ont tenté sans succès d'investir l'état-major de la 12ème Brigade de réaction rapide et le centre de Minembwe attaqué par deux fronts… en perspective de faire une jonction avec leurs collègues actifs dans le Nord de la cité, dans le but de libérer un certain Rutebuka, arrêté pour trafic d'armes et des munitions et déféré devant la justice militaire pour répondre de ces actes. Face à la puissance de feu des FARDC, cette aventure a échoué et le centre de Minembwe se trouve sous contrôle total des forces loyalistes,» lit-on dans cette note parvenue à votre rédaction.

L'armée dit être dans l'obligation de mener des opérations militaires « musclées » dans la zone, pour ramener la paix et permettre aux habitants de vivre dans la quiétude.

Elle rassure que toutes ces opérations de grande envergure seront conduites dans le strict respect des droits de l'homme, du droit international humanitaire et des règles d'engagement.

«Prenant l'opinion tant nationale qu'internationale à témoin, les FARDC précisent qu'en dépit de tous les efforts et sacrifices consentis; et de toutes tentatives pour amener les rebelles égarés à la raison; cette coalition terroriste a dépassé la ligne rouge. A dater de ce jour, les FARDC vont quoi qu'il en coûte mener des opérations militaires musclées pour mettre un terme à ce désordre; désarmer par force et éradiquer indistinctement de la manière définitive tous les groupes armés qui endeuillent notre peuple; afin de rétablir l'ordre public, restaurer la paix et l'autorité de l'état en vue de mieux protéger nos populations à Minembwe et les environs," soutient le Porte-Parole de l’armée congolaise.

Pour rappel, à l’issue des intenses combats entre les FARDC et la coalition des groupes armés Twirwaneho, Makanika et Gumino à Minembwe, samedi et dimanche dernier, 5 militaires ont été tués et 14 blessés, alors que 15 miliciens ont également été tués et 35 blessés, selon un bilan provisoire livré à la presse par l’armée.

Rédigé Par Museza Pascal
0 COMMENTAIRE
Rediger un commentaire