Récherche...
logo newscongo

ENVIRONNEMENT | RDC : A l'ère de Honoré Mulumba Kalala, le FFN devient “un véritable bras séculier du gouvernement dans la lutte contre les changements climatiq

RDC : A l'ère de Honoré Mulumba Kalala, le FFN devient “un véritable bras séculier du gouvernement dans la lutte contre les changements climatiques” (Tribune)

205 Papademos
imagr article
Honoré Mulumba Kalala, DG FNN/ph presse FNN

Le Fonds Forestier National, bras séculier du gouvernement congolais dans la lutte contre les changements climatiques se métamorphose du jour au lendemain. Cette transformation positive  est remarquable depuis l'avènement de Honoré Mulumba Kalala à la tête de cet établissement public.


Brève historique

Le Fonds Forestier National était dirigé depuis longtemps, c'est-à-dire depuis 2009 par un chargé des missions. Qui était le décideur principal. Honoré Mulumba Kalala a été nommé par le chef de l'État en sa qualité  nomination par le chef d'administrateur directeur général du Fonds Forestier National,  avec un conseil d'administration au grand complet. Ce fût le début de la métamorphose profonde de cet établissement public.


Depuis la mise en place de cette architecture à la tête du Fonds, l'ADG Honoré Mulumba Kalala ne cesse de se démarquer dans la consolidation de l'étroite collaboration avec collaborateurs, les directeurs chacun dans son secteur.

Depuis l’instruction de sa tutelle datée du 10 juin 2021 qui suspend tout mouvement du personnel au FFN, l'ADG Honoré Mulumba Kalala n’a jamais procédé au recrutement ni à une quelconque mise en place. Nos sources révèlent qu' au nom de l'harmonie horizontale et verticale dans l’organisation des missions confirment aux instruments de gestion, l'ADG réceptionne les termes de référence de toutes les missions provenant des différentes directions et il en est de même de toutes les missions réalisées, un mécanisme qui justifie la paix sociale qui caractérise en ce jour cet établissement.

Le FFN et les jardins scolaires


Ce programme phare du chef de l'État qui vise la plantation d'un milliard d'arbres à l'horizon 2023, bénéficie des financements conséquents du FFN et ce, conformément à son objet social même si en ce jour tout monde veut porter la casquette d'évaluateur. Disons tout de même que l'évaluation   de l’initiative  Présidentielle « Jardins Scolaires, un milliard d’arbres à l’horizon 2023 »relève exclusivement de la Direction Technique dont l’animateur est consulté régulièrement et personnellement pour analyse et traitement des dossiers de reboisement avant  l'approbation du DG. Pour contribuer à la réussite de cette initiative, le FFN  prévoit 35% des recettes financières qui sont affectés à cette activité. Les rapports d’évaluation sont envoyés chaque fois que cela est exigé à qui de droit.


En rappel, le FFN est un établissement public ayant un Statut du personnel et un barème salarial fixé par les textes légaux et approuvés par la tutelle. Il ne peut être géré comme un fait privé.Dans ses missions régaliennes le FFN ne reboise pas. Son rôle est de financer les projets de reboisement qui proviennent des partenaires (ONGD, ASBL et autres). En outre, le Fonds Forestier National est un compte d’affectation spéciale et ne bénéficie pas d’une allocation directe de l’Etat.

Soucieux d’améliorer les conditions des Agents et Cadres du FFN pour leur mobilité suite à une décision du Conseil d’Administration, Honoré Mulumba Kalala est entrain de doter le FFN des moyens de locomotion tant à la Direction Générale qu’en provinces.

Nouveaux efforts du FFN

A ce jour, la Direction des Ressources Humaines du FFN est à l’étape d’enregistrement du premier groupe de cadres et agents intéressés par la formation de mise à niveau. Sur le plan sanitaire du personnel avec les nouvelles dispositions en faveur de la rigueur dans la gestion de l'ADG n'est en rien comparable au système délabré et mafieux qu'il a trouvé. Dans le soucis d'améliorer la santé du capital humain du FFN, l'ADG Honoré Mulumba, médecin de surcroît a approuvé le choix de la Délégation Syndicale du FFN qui avait jeté un dévolu sur l’hôpital du Cinquantenaire après avoir fait le tour de plusieurs formations médicales de Kinshasa. Cette dernière avait pris en compte les équipements ultra-modernes, les conditions de prise en charge ainsi que le moindre coût des soins mensuels par famille.La Direction des Ressources Humaines a la compétence de gérer les listes des ayants droit qui ont leurs cartes d’accès bien identifiées dans la base des données informatisées de cet hôpital.

Des chefs d'antennes suspendus

L'ADG Honoré Mulumba Kalala a pris récemment une décision courageuse et salutaire, celle de siffler la fin de la récréation de responsables qui ont fait du détournement et de la megestion leur seconde nature. La décision en question concerne le licenciement sans préavis des Chefs d’Antennes.Il a été établi tant par les missions d’audit interne que par la Commission de discipline que les intéressés ont ouvert et entretenu des comptes bancaires parallèles vers lesquels ils orientaient les recettes du FFN et d’où ils puisaient les fonds à leur guise. D'après la direction générale du FFN, Ces mêmes personnes ont transformés les postes du FFN sous leurs responsabilités en caisses transitoires d’où les recettes étaient consommées à la source en utilisant des bons de caisse. En plus, ajoute la même source, celui de la Tshopo s’est particulièrement illustré par le détournement systématique des loyers pendant 17 mois à raison de 350 USD le mois, laissant l’Antenne sous menace de déguerpissement.

Il importe de signaler également que le détournement concerne des frais alloués à leurs Antennes pour le reboisement en marge de la Journée Nationale de l’Arbre, édition 2021.


Il n’est pas surprenant si les auteurs de l’article publié n’ont pas étalé les réalisations effectuées au cours de notre mandat au bénéfice des travailleurs.

Quelques réalisations de l'ADG Honoré Mulumba


Sa nomination à la tête de cet établissement a changé positivement beaucoup de choses. A savoir :


✓La convention médicale avec l’hôpital du Cinquantenaire ;
✓L’acquisition d’un nouveau siège social ;
✓L’amélioration du taux de salaire de 1.600 CDF =1 USD à 1.850 CDF =1 USD;
✓L’octroi des primes de risque aux chauffeurs et huissiers ;
✓La rétrocession au bénéfice de tous les Agents et cadres du FFN pour la première fois  et régulièrement des fonds versés au FFN à titre de 5% des recettes réservés au service mobilisateur de celles-ci par le canal de la DGRAD;
✓Le payement régulier des salaires par voie bancaire ;
✓L’octroi de frais de transport au personnel de la Direction Générale et Antennes Provinciales ;
Le réajustement de frais funéraires ;
✓Le financement systématique des différents projets de reboisement sur toute la République ;
✓L’opérationnalisation du site web officiel du FFN ; La mobilisation de plus en plus accrue des recettes.

Nous pouvons dire de cet aperçu général, tout observateur honnête et patriote ne peut qu'encourager ce leadership favorable à l'épanouissement du Fonds Forestier National, qu'en déplaise aux perdants d'hier devenus aujourd'hui faiseurs de leçon.

Masangu SHABO

Rédigé Par Papademos
0 COMMENTAIRE
Rediger un commentaire