Récherche...
logo newscongo

SANTé | Prévention contre l'overdose médical : le Dr Micrette conseille de suivre les prescriptions de médecins

Prévention contre l'overdose médical : le Dr Micrette conseille de suivre les prescriptions de médecins

147 Ruth Kutemba
imagr article

L'humanité commémore chaque 31 août, la journée internationale de la sensibilisation aux surdoses. Notre rédaction a rencontré Dr Micrette NGALULA à Lubumbashi. Elle préfère d'abord parler de l'overdose.

Pour ce médecin, on parle de l'overdose lorsqu'un patient prend les médicaments au-delà des doses recommandées par le corps médical.

« L'overdose comme on dit, c'est au dessus des doses recommandées,  lorsqu'on vous prescrit les médicaments, il y a une certaine dose que le médecin juge nécessaire pour vous. Mais si le patient va au delà, il tombe dans ce qu'on appelle overdose », a-t-elle expliqué à NewsCongo.

Elle affirme que cet acte n'est pas sans conséquence sur la santé. Il peut conduire la personne jusqu'à la mort si la prise en charge n'intervient sur le champ.

« Vous savez que les médicaments,  ce sont des produits chimiques et chaque médicaments à ses effets. Aussi, lorsqu'on calcule les doses des molécules on voit aussi le fonctionnement de l'organisme. Au delà de cette dose recommandée, il y aura disfonctionnement au niveau des reins, au niveau ephatique. Il peut y avoir même intoxication, des effets secondaires liés aux fortes doses. Et cela peut conduire jusqu'à la mort, lorsque la personne n'est pas prise en charge si aussi tôt », a-t-elle ajouté.

Dr Micrette NGALULA demande par ailleurs aux professionnels de santé de maximiser les sensibilisations pour limiter les dégâts causés par l'overdose.

« Ce que nous pouvons dire par rapport à cette journée, c'est la sensibilisation. Nous devons sensibiliser la population à se rendre à l'hôpital, n'est pas prendre les médicaments en désordre parce qu'on a vu chez le voisin, chez la tante. Mais prendre les médicaments  tel que le médecin les a prescrits, c'est à dire respecter les doses, les prescriptions médicales, selon les recommandations du médecin, c'est à dire respecter les doses, et lorsqu'on va au delà des quantités recommandées par le médecin on va tomber dans ce qu'on appelle overdose, comme le paracétamol que les gens prennent n'importe quand, pour des maux de tête, je vous rassure que ces paracétamol à ses doses limites au delà desquelles, quand on va au delà, ça expose la personne aux diverses dangers, ça peut être, au niveau des reins, du cœur. C'est donc important de sensibiliser la population sur la prise exacte des médicaments et le respect des prescriptions médicales », insiste le Dr Micrette.

A elle de conclure : « quand il y a overdose, la prise en charge dépend des médicaments que la personne a pris, donc la molécule qui fait objet de l'overdose, il y a des antidote par rapport à certains médicaments, il y a des signes qui accompagnent cela c'est donc au cas par ça que nous allons prendre en charge les personnes qui font l'overdose ».

Pour rappel, le 31 août de chaque année est célébrée la Journée internationale de prévention  des surdoses. Elle a pour objectif de sensibiliser la population aux surdoses et de réduire la stigmatisation liée cet actes. Mais aussi cette journée est consacrée à la prise de conscience des dégâts liés aux overdoses et existe depuis 2001.

Rédigé Par Ruth Kutemba
0 COMMENTAIRE
Rediger un commentaire