Récherche...
logo newscongo

ÉDUCATION | Mbuji-Mayi : Le comité de gestion de l'UOM condamne les actes de vandalisme posés par les étudiants après la marche

Mbuji-Mayi : Le comité de gestion de l'UOM condamne les actes de vandalisme posés par les étudiants après la marche

410 Jude Mark
imagr article

Le comité de gestion de l'Université Offielle de Mbuji-Mayi a, dans un communiqué posté sur son site internet, condamné les actes de vandalisme posés ce lundi 20 septembre 2021 par un groupe d’étudiants, qu'ils ont effectué lors d'une manifestation contre la date butoir du 27 fixée pour l’enrôlement à la session ordinaire des examens.

"Le Comité de Gestion de l’Université Officielle de Mbujimayi condamne les actes de vandalisme posés par un groupe d’étudiants de l’UOM qui protestait ce lundi 20 septembre 2021, contre la date fixée pour l’enrôlement aux épreuves de la 1ère session qui débutent le 14 octobre 2021'' peut-on lire dans ce communiqué.

Pour le comité Tshibaka, ces étudiants ont mal interprété le communiqué qui fixe la fin de la période de l’enrôlement au 27 septembre 2021, "alors que nous avons seulement respecté le calendrier académique du ministère de l’ESU".

"La date butoir pour la période de l’enrôlement aux épreuves de la 1ère Session 2020-2021 reste  fixé au 27 septembre 2021 par le Ministère de l’ESU. Le Comité de Gestion de l’UOM, qui tient à la légalité, respecte scrupuleusement le calendrier officiel de l’Etat et le Vade-Mecum du Gestionnaire d’une institution de l’Enseignement Supérieur et Universitaire'', ajoute cette note.

Cependant, les marcheurs ont causé beaucoup de dégâts sur le site universitaire que le comité de Gestion de l’UOM déplore et condamne avec la dernière énergie, ces actes de vandalisme et d’instrumentalisation

"Ils ont dans leur excès de zèle vandalisé le patrimoine de leur propre Université. Plusieurs dégâts matériels sont enregistrés, notamment les vitres cassées, les chaises de la Bibliothèque centrale emportés, l’ordinateur et l’imprimante de la Faculté de Santé Publique emportés. La journée a été perturbée, les activités sont restées paralysées et les bureaux de l’administration fermés. Le calme est revenu et la police assure la sécurité", conclu ce communique.

Par ailleurs, les étudiants sont priés à bannir ces habitudes qui ternissaient l’image de cette Université et se conformer à la loi qui régit l’enseignement en RDC.

Signalons qu'une rencontre est prévue ce mardi 21 septembre entre le comité de gestion et la coordination estudiantine pour mettre fin à ces désordres.

Rédigé Par Jude Mark
0 COMMENTAIRE
Rediger un commentaire