Récherche...
logo newscongo

ENVIRONNEMENT | Lomami : le gouverneur a inspecté les travaux de lutte anti-erosive sur le site de Yakasongo

Lomami : le gouverneur a inspecté les travaux de lutte anti-erosive sur le site de Yakasongo

87 Junior Mukuna
imagr article
Travaux de lutte anti-erosive sur le site de Yakasongo à Kabinda. Samedi 23 juillet 2022. Ph. Tiers

Le gouverneur de la province de Lomami, Nathan Ilunga Numbi Kinshasa, a effectué une visite d’inspection ce samedi 23 juillet 2022, pour s’imprégner de l’évolution des travaux de lutte anti-erosive sur le site de Yakasongo exécutés par l'Office des voiries et drainage (OVD).

Accompagné du Vice-gouverneur Jean-Claude Lubamba Mutombo,  le patron de l'exécutif provincial a eu des explications nettes et rassurantes sur l'avancement desdits travaux lancés par lui depuis le samedi 02 juillet 2022.

D’après Narra  Mudimunanga, Ingénieur de l'OVD, les travaux évoluent correctement. Il a rassuré de la détermination de l'OVD à respecter la durée d'exécution.

« Les travaux évoluent très bien, sans problème. Nous allons, dans la durée nous impartie, construire un grand ouvrage ici. Donc, un caniveau de 660 mètres, un collecteur de 300 mètres et deux chambres de chutes. Nous sommes formés pour ce travail alors soyez rassurés », a-t-il expliqué.

Satisfait, Nathan Ilunga Numbi a appelé l'OVD à garder le même cap pour ne pas ''saboter les efforts du gouvernement'' congolais qui a financé le projet.

«Je suis très content du travail abattu jusqu'ici. Vous même, vous le constatez, nous sommes dans un grand fossé et ce n'était pas facile dans 20 jours qu'ils atteignent déjà le niveau là », a-t-il brièvement lâché à la presse.

Il sied de rappeler que ces travaux qui coûteront un milliard deux cent trente-sept millions, cinquante neuf milles cent deux francs  congolais, nonante centimes (1237 509 202,9 FC) sont Financés par le gouvernement central et supervisés par le bureau technique de contrôle BTC en sigle.

A mai dernier, la société civile de Lomami avait alerté sur la progression de deux têtes de ravins en plein centre-ville de Kabinda, chef-lieu de cette province. Cette organisation citoyenne expliquait que l'une de ces têtes menace de couper la route qui mène à l’Université de Kabinda et l’Institut Shabana, et l’autre tend à engloutir la route nationale numéro 2 (RN2).

Rédigé Par Junior Mukuna
TAG Lomami
0 COMMENTAIRE
Rediger un commentaire