Récherche...
logo newscongo

SOCIéTé | Kolwezi/SICOMINES : “Il s'agit d'un chauffeur incontrôlé qui est déjà aux arrêts” (Mise au point)

Kolwezi/SICOMINES : “Il s'agit d'un chauffeur incontrôlé qui est déjà aux arrêts” (Mise au point)

173 Papademos
imagr article
Logo de la SICOMINES/ph tiers

Une femme enceinte est décédée dans un accident de circulation survenu sur la chaussée Joseph Kabila Kabange dans la ville de Kolwezi en province du Lualaba, le jeudi 18 août 2022.

D'après plusieurs témoins, il s'agit d'un chauffeur incontrôlé de la société Sino-congolaise des mines (SICOMINES). Certains travailleurs de cette entreprise interrogés par nos confrères de Topinfo.cd expliquent qu'il s'agit du nommé Nelson Banza Tamba qui a été engagé comme conducteur d'engins il y a de cela deux mois. Il est originaire de la ville de Kamina dans le Haut-Lomami.

A en croire les mêmes sources, tout est partie d'une altercation entre ce chauffeur et son chef chinois qui l'avait interdit d'utiliser un camion de la SICOMINES SA en panne. Après lui avoir demandé d'utiliser un autre véhicule, ce chauffeur s'est mis en colère.

“Après une dispute avec nous suivie d’une bagarre, il a été invité par nos chefs pour être entendu sur un procès verbal selon le règlement de l’entreprise. Après échange, notre responsable l’a demandé de revenir le lendemain. Quand il est revenu, nous l’avons vu en colère dans un camion poids lourd qui était au garage. Il a d’abord tenté d’écraser tout ce qui était au bureau administratif. Malgré les efforts des agents de sécurité, notre collègue a réussi à fuir avec le camion. Il a defoncé trois barrières de la société (SICOMINES S.A) avant de se retrouver sur la chaussée Kabila où il a connu un accident de circulation au niveau du petit pont non loin de l’entrée de l’entreprise COMMUS SA”, racontent-ils sous couvert d'anonymat.

Et de poursuivre : “Après ce forfait, l’homme est allé finir sa course au parquet général situé en face de la commune de Dilala”.

Il est à rappeler que le parquet général près la Cour d'appel du Lualaba a confirmé l'arrestation de ce chauffeur et un procès en flagrance s'ouvre ce samedi pour établir les responsabilités. Le camion ayant causé l'accident est aussi gardé dans l'enceinte de cette juridiction.

Le vendredi 19 août dernier, la nouvelle société civile congolaise et le mouvement citoyen Lutte pour le changement ont demandé à cette entreprise de dédommager la famille de la victime.

Rédigé Par Papademos
0 COMMENTAIRE
Rediger un commentaire