Récherche...
logo newscongo

SéCURITé | Ituri : La FEC se réjouit de la fermeture des services illégaux aux barrières de Dele et Mudzipela

Ituri : La FEC se réjouit de la fermeture des services illégaux aux barrières de Dele et Mudzipela

52 Nickson Manzekele
imagr article
Les militaires de l'auditorat de l'Ituri en train de fermer les services illégaux/ ph J Jortham

Plusieurs services notamment CNPR, OCC, crime économique, environnement, DGDA et autres percevant de l'argent “illégalement” aux barrières de Mudzipela et Dele ont été scellés et fermés le jeudi 04 août 2022 par l'auditorat militaire de l'Ituri sur instruction du gouverneur de province.

Seuls, 4 services dont la DGRPI, ANR, service de renseignement militaire et la DGM sont restés fonctionnels dans ces barrières de contrôle et que la DGRPI est censée percevoir l'argent auprès des usagers.

La Fédération des Entreprises du Congo (FEC), section provinciale qui a fait ces plaidoyers auprès du gouverneur de province, remercie l'autorité provinciale pour écouter leurs doléances.

“Nous avons présentés les doléances de la population au gouverneur qu'il y avait une menace au niveau des barrières. Raison pour laquelle nous sommes arrivés sur une instruction du gouverneur pour fermer les services illégaux et non autorisés à être sur ces barrières. Le service habileté pour la perception, ce n'est que la DGRPI et d'autres 3 seulement pour voir les mouvements”, a dit Daniel Mugisa, président intérimaire de la FEC.

Et de continuer : “ On a surpris dans ses services illégaux que plus de 100 milles Francs congolais ont été déjà perçus dans un petit matin, ce qui prouve qu'il y avait une menace de tracasserie très élevée. D'où, ils ont reçu cet argent seulement dans deux heures du temps, faites maintenant le calcul par jour sans aucune destination dans le compte du trésor”.

Ainsi la FEC prévient le gouvernement provincial que si ces services revenaient encore, une grève sèche et illimitée couplée à la fermeture de toutes les activités économiques sera décrétée.

“Ça c'est la dernière garantie, moi-même si e suis arrivé là. À partir de demain, s'ils vont rentrer , je vais donner l'ordre de fermer toutes les activités économiques sans distinction jusqu'à nouvel ordre”, renchérit Daniel Mugisa.

Il sied de rappeler que c'est la deuxième fois à l'espace de 9 mois que ces services viennent d'être fermés mais y reviennent toujours sans pourtant connaître la provenance de leur autorisation de fonctionnement.

Rédigé Par Nickson Manzekele
0 COMMENTAIRE
Rediger un commentaire