Récherche...
logo newscongo

SéCURITé | Déploiement de la force régionale à l'Est : Denis Mukwege s’oppose et interpelle Félix Tshisekedi

Déploiement de la force régionale à l'Est : Denis Mukwege s’oppose et interpelle Félix Tshisekedi

153 Museza Pascal
imagr article
Denis Mukwege et Félix Tshisekedi/ph tiers

Le Dr Denis Mukwege, prix Nobel de la paix, interpelle le Chef de l’Etat Félix Tshisekedi, quant au déploiement d’une Force régionale dans des provinces de l’Est de la République démocratique du Congo. Selon lui, la diplomatie régionale que mène actuellement le Président de la RDC conduit le pays vers une « prolongation et une aggravation de l'instabilité ».

Denis Mukwege l’a dit ce mercredi 20 juillet 2022 dans une déclaration rendue publique, et dont une copie est parvenue à Newscongo.

Celui-ci appelle les autorités congolaises à revoir la diplomatie régionale en cours. Il estime que ces dernières devraient plutôt faire avancer la réforme du secteur de la sécurité en allouant les ressources financières nécessaires, pour que le pays se dote d'une armée « professionnelle, opérationnelle et responsable », capable de défendre l'intégrité du territoire et assurer la sécurité de la population.

«La récente mission de reconnaissance d 'une délégation des officiers militaires des pays membres de la Communauté des États de l'Afrique de l'Est en Ituri et au Nord Kivu annonçant le déploiement imminent d'une Force régionale ressemble à une chronique d'un chaos annoncé, d'autant plus que certains de ces États sont à la base de la déstabilisation, des cycles de violence et du pillage des ressources naturelles de l'Est du Congo,», décrie-t-il.

Le gynécologue congolais pose plusieurs questions qui demeurent à ce stade sans réponses, vu que les accords de coopération aux niveaux bilatéral et régional ont été « peu transparents ».

«Quelles seront les règles d'engagement de la nouvelle Force régionale ? Quel est son mandat, les objectifs de la mission et sa durée ? Comment harmoniser et coordonner les interventions sur le terrain entre les FARDC et ses partenaires onusiens, ougandais, et de la Force régionale ? Qui décidera de quoi ? Qui sera responsable politiquement et juridiquement ? », demande-t-il.

Denis Mukwege pense que face à l'activisme des groupés armés nationaux et étrangers, la priorité devrait être de maximiser les potentialités du mandat de la MONUSCO, et d'entamer une « profonde réforme » du secteur de la sécurité. Car pour lui, la mission onusienne est la seule présence « légitime » et autorisée pour venir en soutien aux FARDC, en vue de stabiliser le pays et protéger les civils.

Pour rappel, le déploiement de la force régionale en RDC a été décidé le 20 juin dernier à Nairobi à l’issue du 3ème Conclave des Chefs d’État de 7 pays membres de la Communauté d’Afrique de l’Est (EAC). Cette force devra travailler pour le rétablissement de la sécurité, en coopération avec l’armée et les autorités congolaises, ainsi que le retour de la paix. La force régionale devra également coopérer dans la mise en œuvre du processus de désarmement et de démobilisation, dans le cadre du Programme PDDRC-S.

Rédigé Par Museza Pascal
0 COMMENTAIRE
Rediger un commentaire