News Société Santé Sécurité Economie Finances Environnement Education Politique Culture Sports Contact
FactCheck | Kinshasa : Faux, l'étudiant décédé n'a pas été tué par balle à cause de cache-nez

Kinshasa : Faux, l'étudiant décédé n'a pas été tué par balle à cause de cache-nez

Publié le 25 Juillet 2021 | 582 | Papademos |
imagr article

Un étudiant de l'université de Kinshasa est décédé le samedi 24 juillet pendant le tournage d'un film pour le compte d'un cours.

Dans une mise au point faite ce dimanche 25 juillet 2021, Sylvano Kasongo, commissaire divisionnaire provincial de la Police Nationale Congolaise, ville de Kinshasa a noté que cet étudiant n'a pas été touché par balle à cause de cache-nez. Pour lui, il s'agissait d'un problème survenu lorsque l'encadreur de ces étudiants a été interpellé pour n'avoir pas présenté le document l'autorisant à film dans ce quartier Libération.

"Ne l'ayant pas, l'assistant ou l'enseignant qui encadrait les étudiants dans ce travail a été emmené par les policiers, ce qui a provoqué la colère des étudiants qui, en exigeant la libération de leur encadreur, se sont mis à lancer des projectiles sur les policiers. C'est alors qu'en voulant tirer une balle de sommation par terre, par imprudence selon les collègues du policier, l'étudiant Honoré Shama Kwete sera atteint  au ventre et mourra sur place. Son corps a été acheminé à la morgue de l'hôpital général de référence de Kinshasa", a-t-il écrit dans une correspondance consultée par notre rédaction

Sylvano Kasongo a souligné que le policier qui a commis cet acte a pris la fuite en laissant son arme et sa tenue. Il a condamné cet acte et a rassuré les kinois.

"Je condamne avec la dernière énergie cette bavure policière de trop et rassure toute la population de Kinshasa que le policier Matondo Mwalimu du sous commissariat Mahimbi 2 qui a tiré sur l'étudiant est recherché et sera arrêté afin qu'il réponde de cet acte ignoble devant la justice. Dors et déjà, ses collègues qui étaient avec lui au moment de l'incident, dont un a été blessé grièvement à la tête quand la population a incendié le sous commissariat, et son commandant ont été arrêtés pour déterminer leur possible implication dans cette affaire", a-t-il rassuré.

Il est à rappeler que quelques témoins ont déclaré à l'AFP que l'étudiant décédé aurait reçu une balle de la Police pour n'avoir pas porté le masque ou le cache-nez à Kinshasa. Une information partagée par plusieurs médias en Europe et en Afrique. Depuis, plusieurs audios circulent sur les réseaux sociaux dans lesquels une fille qui a assisté au drame a déclaré bel et bien que ce n'était pas à cause de masque, mais parce que leur encadreur a été interpellé par les éléments de la Police qu'une balle a touché leur collègue.

Rédigé Par Papademos

TAG

0 COMMENTAIRE





Rediger un commentaire