News Société Santé Sécurité Economie Finances Environnement Education Politique Culture Sports Contact
Société | Abbé Kanda : "Avant de lutter "pour" ou "contre" la congolité, luttons d'abord contre la Katanganité, la Kasaïté, la Bandunduité..."

Abbé Kanda : "Avant de lutter "pour" ou "contre" la congolité, luttons d'abord contre la Katanganité, la Kasaïté, la Bandunduité..."

Publié le 18 Juillet 2021 | 1801 | Papademos |
imagr article

La proposition de loi sur le verrouillage des postes clés pour les prochaines élections en République Démocratique du Congo continue de susciter des réactions non seulement des hommes politiques mais aussi des hommes de Dieu.

Le dernier en date est l'abbé Blaise Kanda de la Paroisse Catholique Universitaire de la ville de Mbuji-Mayi dans le Kasaï-Oriental.

Dans son homélie lue le dimanche 11 juillet dernier, ce prête catholique pense que les propos de différentes personnalités Congolaises sur la proposition de loi de Noël Tshiani laisse le peuple congolais dans l'incertitude totale et ne l'aide pas à aller de l'avant.

Pour lui, avant de parler de "pour" ou "contre" cette proposition, il faut que les peuples congolais se remettent en question pour lutter contre ce qu'il qualifie de "katanganité, kasaïnité, bandunduité...".

"Avant de lutter pour ou contre la Congolité, luttons d'abord contre la Katanganité , la Kasaité , la bandunduité , la Bas-Congoité. Est ce qu'aujourd'hui, tu peux être à l'aise au Congo ? Même le grand centre, est ce que tu peux être à l'aise et te sentir chez toi dans toutes les provinces ? Ou il y a des provinces où on te fait sentir que tu es étranger sur ta propre terre. Parlons de la congolité. Est ce que tu arrives à Kisangani, tu es Kasaïn, tu te sentiras chez toi ? Tu arrives à Goma, tu te sentiras chez toi ? Tu viens de Goma et tu vas à Lubumbashi, tu vas te sentir chez toi ? Tu es lushois et tu te retrouves à Kananga, tu vas te sentir chez toi ? Ou on va te sentir que tu es un étranger", s'est-il demandé.

L'abbé Blaise pense qu'il est “important” de mettre de côté ce complexe pour pouvoir parler de qui est congolais et qui ne l'est pas.

"Alors avant de parler de la congolité, luttons contre nos idioties meurtrières tribalistes", a-t-il conclu.

Il est à rappeler que la proposition de loi de Noël Tshiani déposée à l'Assemblée nationale par le député Nsingi Pululu est critiquée par certains cadres du parti politique Ensemble pour la République de Moïse Katumbi. D'après eux, cette dernière vise leur président pour "l'écarter aux prochains scrutins présidentiels".

La proposition de loi vise, d'après l'initiateur, à permettre seulement aux congolais nés des pères et des mères congolais de postuler à certains postes dont la présidence de la République, la présidence du parlement et de hautes fonctions dans l'armée congolaise.

Rédigé Par Papademos

TAG

0 COMMENTAIRE





Rediger un commentaire