News Société Santé Sécurité Economie Finances Environnement Education Politique Culture Sports Contact
Politique | RDC : Sama, Bahati et Mboso chez Ambongo pour répartir sur de nouvelles bases

RDC : Sama, Bahati et Mboso chez Ambongo pour répartir sur de nouvelles bases

Publié le 24 Novembre 2021 | 120 | Papademos |
imagr article
Photo tiers/La délégation gouvernementale et le Card. Ambongo

Une délégation gouvernementale composée du premier ministre Jean-Michel Sama Lukonde, du président de la chambre haute et celle basse du parlement, Modeste Bahati et Christophe Mboso sans oublier le conseiller du chef de l'État en matière de sécurité, François Beya, a été voir le cardinal Fridolin Ambongo de l'église catholique, à Kinshasa, le mardi 23 novembre 2021.

D'après le cardinal Fridolin Ambongo qui s'est exprimé à la presse locale après le tête-à-tête, cette rencontre entre dans le cadre de l'harmonisation des relations entre les responsables de l'église catholique et ceux du pouvoir en place.

"D'abord je suis très heureux, très honoré de recevoir mes grands animateurs de notre pays. Ils sont venus pour échanger et nous avons échangé sur tous ceux qui pourraient faire prêter à des interprétations comme vous avez l'habitude de le dire sur les réseaux.. on écrit du n'importe quoi sur l'église, on n'écrit du n'importe quoi sur le cardinal. C'était pour nous l'occasion de clarifier les choses et de repartir sur de nouvelles bases. L'église comme l'État, nous sommes au service du même peuple et nous avons intérêt à conjuguer nos efforts, à travailler main dans la main pour aller de l'avant afin que notre peuple puisse vivre dignement", a-t-il déclaré à la presse locale.

De son côté, Christophe Mboso, a souligné que l'idée de cette rencontre est de mettre fin aux rumeurs qui circulent sur les réseaux en rapport avec un prétendu conflit entre le pouvoir et l'église mère.

"D'abord, je dois vous dire qu'on est familiers ici. C'est notre père spirituel, c'est notre cardinal. Nous avons l'habitude de venir ici. Mais aujourd'hui, nous sommes venus par rapport aux rumeurs que vous attendez dans les réseaux sociaux et nous sommes venus échanger avec son éminence. Tout a été clarifié, il y a des gens qui veulent profiter du nom de l'église pour faire n'importe quoi au nom de l'église. Le cardinal est là, il n'y a pas de problème entre l'État et l'Église catholique, où le cardinal en particulier, il n'y en a pas. Nous sommes venus clarifier ces différents points. Nous allons continuer à collaborer avec l'église pour le bien-être de notre population et pour le progrès de l'Église catholique au Congo", a-t-il rassuré.

Il est à rappeler que lors de sa visite au Congo Brazzaville au début de ce mois de novembre, le cardinal Fridolin Ambongo avait déclaré qu'il n'était pas en sécurité dans la ville de Kinshasa. Une situation qui avait poussé plusieurs congolais sur les réseaux sociaux à l'analyser différemment.

Rédigé Par Papademos

TAG

0 COMMENTAIRE





Rediger un commentaire