News Société Santé Sécurité Economie Finances Environnement Education Politique Culture Sports Contact
Sécurité | Ituri : 4 localités de Djugu attaquées par les miliciens CODECO le dimanche

Ituri : 4 localités de Djugu attaquées par les miliciens CODECO le dimanche

Publié le 22 Novembre 2021 | 96 | Nickson Manzekele |
imagr article
Photo tiers/Site des déplacés incendiés à Drodro

Plusieurs localités du territoire de Djugu, à majorité celles de la chefferie de Bahema Nord ont été ciblées par les miliciens de la CODECO la journée du dimanche 21 novembre 2021.

Au centre de négoce de Drodro par exemple, ces inciviques ont assiégé le camp des déplacés depuis 14h locale et ont incendié plusieurs cases des déplacés.

Les miliciens ont également saccagé une partie de la paroisse de Drodro, renseigne Charité Banza, président de la société civile de cette chefferie. Si lui parle d'un bilan humain non encore disponible, d'autres sources entrecoupées sur place dressent un bilan humain qui pourrait excéder 10 personnes déplacées de guerre.

A quelques kilomètres de là, le village Ngazba du groupement Buku dans la même chefferie, a été aussi attaqué par cette force négative de la CODECO. Ces miliciens ont incendié plusieurs autres habitations et pillé plusieurs bêtes avant d'être repoussés vers le groupement Gobi du secteur de Walendu Tatsi par les forces armées de la RDC.

Charité Banza révèle à la presse que les FARDC étaient intervenues "tardivement" car dit-il, il y avait déjà des dégâts matériels. Il félicite toutefois ces militaires qui ont limité les dégâts.

Ensuite, ça a été le tour de Tche, toujours de Bahema Nord. Ici, des violents affrontements ont opposé les forces armées de la RDC à ces renégats depuis le week-end dernier. Provisoirement, l'armée avait dressé un bilan de 19 miliciens tués pendant que les opérations militaires se poursuivaient.

Dans la dernière localité dans le Bahema Nord, les insurgés de la CODECO ont signé une incursion dans le village Luguba à 1 kilomètre de Bule dans la chefferie de Bahema Badjere où la société civile/coordination provinciale dresse provisoirement un bilan de 6 civils massacrées à la machette pour les unes et par arme à feu pour les autres.

Cette situation de Luguba a poussé les jeunes du centre commercial de Bule à ravir ce même dimanche 21 novembre, deux auto-blindés communément appelés chars à la MONUSCO avec comme but, selon les sources locales, d'interpeller les éléments de cette mission onusienne d'aller aider les militaires FARDC sur différents fronts contre les groupes armés qui opèrent en Ituri.

Notons qu'aucune autorité sécuritaire ne s'est encore prononcée.

Rédigé Par Nickson Manzekele

TAG

0 COMMENTAIRE





Rediger un commentaire