News Société Santé Sécurité Economie Finances Environnement Education Politique Culture Sports Contact
Sécurité | Ituri : 19 miliciens CODECO tués par l'armée à Djugu

Ituri : 19 miliciens CODECO tués par l'armée à Djugu

Publié le 20 Novembre 2021 | 133 | Nickson Manzekele |
imagr article
Photo © Newscongo prise lors de la présentation de la collaboratrice des ADF en Ituri/ L. Jules Ngongo

Au total, 19 miliciens de la Coopérative pour le Développement du Congo (CODECO) ont été tués par les Forces Armées de la République Démocratique du Congo lors des affrontements survenus au village Tsé dans la chefferie de Bahema Nord, territoire de Djugu, depuis le vendredi 19 novembre 2021.

Tôt le matin de ce samedi 20 novembre, l'armée vient de rendre public le bilan de ces violents combats.

D'après le porte-parole des opérations militaires en Ituri, l'armée a tué "d'une manière légale", 19 miliciens de la CODECO et capturé 3 autres avec une arme du type AK 47 sans compter plusieurs blessés dans le camp de l'ennemi. Le lieutenant Jules Ngongo ajoute qu'un militaire FARDC a été également blessé lors de ces accrochages.

"Le bilan des violants combats à Tsé entre l'armée et les miliciens de la CODECO fait état d'un soldat régulier  blessé. Après les Opérations de poursuite menées par les FARDC dans leur retranchements, le bilan fait état de 19 éléments CODECO neutralisés et plusieurs blessés. 3 autres CODECO ont été capturés avec une arme AK-47", explique Jules Ngongo, porte-parole du secteur opérationnel de l'armée en Ituri.

La même source indique que la situation sécuritaire de la zone est sous contrôle des FARDC. Cependant, les opérations de ratissage se poursuivent pour anéantir "complètement ces renégats de la CODECO".

"La situation est maintrisée et les opérations continuent dans la zone, tout en protégeant la population", renchérit cet officier militaire.

Le lieutenant Jules Ngongo a, au nom du commandant Secteur Opérationnel/Ituri, le général Kasongo Maloba Robert, demandé aux habitants de Djugu en général et en particulier de Bahema Nord à la vigilance et à alerter les unités le plus proches en cas de danger.

Rédigé Par Nickson Manzekele

TAG

0 COMMENTAIRE





Rediger un commentaire