News Société Santé Sécurité Economie Finances Environnement Education Politique Culture Sports Contact
Culture | La chanson "Nini tosali te" du groupe MPR interdite pour la diffusion au public

La chanson "Nini tosali te" du groupe MPR interdite pour la diffusion au public

Publié le 09 Novembre 2021 | 172 | David Balekelayi |
imagr article

La commission nationale de censure des chansons et des spectacles a interdit la présentation et la diffusion au public de la chanson "Nini tosali te" du groupe Musique populaire de la révolution MPR sur toute l'étendue de la République Démocratique du Congo.

Dans une correspondance rendue publique ce mardi 09 novembre 2021, la commission nationale de censure des chansons et des spectacles justifie cette mesure par la non autorisation au préalable de la diffusion du clip vidéo de cette chanson au public.

"Vu le rapport de service m'adressé en date du 08 novembre 2021, relatif à la prestation et diffusion au public sans autorisation du clip vidéo de la chanson "Nini tosali te" du groupe MPR en violation des dispositions des articles 3, 5 et 13 du Décret n°003 du 21 février 2021 portant création de la commission nationale de censure des chansons et des spectacles" lit-on dans cette correspondance parvenue à notre rédaction.

Sorti vendredi 06 novembre 2021 dans la soirée, le nouveau tube "Nini tosali te" (en francais, que n'avons-nous pas fait ?, ndlr) du groupe Musique Populaire de la Revolution (MPR) des artistes musiciens Zozo Machine et Yuma Dash est sujet de polémique au sein de l'opinion publique.

Cette chanson peint le tableau sombre de la société congolaise, qui croupit toujours dans la misère malgré le changement des régimes politiques en République démocratique du Congo, partant de celui de feu maréchal Joseph Mobutu Sese-seko, passant par celui de deux Kabila, jusqu'à celui de Félix Tshisekedi Tshilombo.

En outre, ladite commission nationale de censure des chansons et des spectacles a aussi interdit de diffusion dans les médias et toutes les autres plateformes de diffusion les chansons "Lettre à ya Tshishi, Eswi yo wapi, Dégager, RAM etc." de l'artiste musicien Bob Elvis.

Les procureurs de la République, le Directeur chargé de la censure, les directeurs des programmes de chaînes de télévision, stations radio et la police nationale congolaise ont été chargés de veiller à l'exécution de ces mesures.

Rédigé Par David Balekelayi

TAG

0 COMMENTAIRE





Rediger un commentaire