News Société Santé Sécurité Economie Finances Environnement Education Politique Culture Sports Contact
Éducation | EPST: les enseignants refusent de reprendre les cours dans les deux Kivu

EPST: les enseignants refusent de reprendre les cours dans les deux Kivu

Publié le 01 Novembre 2021 | 174 | Museza Pascal |
imagr article

Malgré l’appel à la reprise des cours lancé par le Banc syndical qui est en négociation avec le Gouvernement de la RDC, les enseignants des provinces du Sud-Kivu et Nord-Kivu refusent de lever la grève, en attendant les décisions finales qui sanctionneront ces assises.

Les enseignants du Sud-Kivu, réunis au sein du Syndicat des enseignants catholiques, celui des protestantes et celui des écoles officielles, l’ont déclaré à la presse ce lundi 1er novembre 2021, à l’issue d’une assemblée générale tenue à Bukavu.

Selon eux, la décision prise par leurs représentants présents dans les négociations qui se tiennent à Kisantu, dans la province du Congo Central, n’engage que ses signataires.

«Il s’est tenue une assemblée générale ce lundi 1er novembre 2021 à l’EP Matendo, dirigée par le Comité ad intérim SYNEP et SYNECATH. Après restitution des informations émanant de nos syndicalistes aux assises de Kisantu, demandant aux enseignants de reprendre le chemin de l’école ce mardi 02 novembre 2021. Fort malheureusement, la base a refusé en attendant la fin des assises de Kisantu,» lit-on dans cette déclaration consultée par Newscongo.

Au Nord-Kivu également, les enseignants réunis au sein de l’Intersyndicale des Syndicats des enseignants du Nord-Kivu, ont dit non à cette rentrée. A l’issue d’une Assemblée générale tenue dans la ville de Goma, ces derniers ont affirmé qu’ils ne reprendront pas les cours tant que leurs revendications ne seront pas prises en compte par le Gouvernement.

Alors que les négociations se poursuivent entre le banc Syndical et le gouvernement congolais en vue de trouver une solution durable, ces enseignants du Nord-Kivu pensent que leurs collègues qui les représentent ont été « corrompus » par le Gouvernement.

«Nous avons besoin des actes, pas des promesses supplémentaires. Nous continuerons à rester à la maison parce que le Gouvernement n’a pas encore répondu à aucune de nos revendications,» dit à Newscongo, un enseignant qui a pris part à cette réunion.

Signalons que les cours sont suspendus au sein des écoles conventionnées et publiques en RDC depuis la rentrée scolaire 2021-2022, qui est intervenue le 4 octobre dernier. Lors des assises de Kisantu qui ont commencé jeudi 28 octobre dernier, des syndicalistes ont déclaré que le Gouvernement a accepté d’augmenter 100.000 FC à chaque enseignant du primaire. Le Gouvernement a également clarifié que les enseignants de l’école secondaire ne sont pas concernés par cette majoration, vu que la gratuité ne concerne que l’école primaire.

Dans une note circulaire adressée aux Gouverneurs des provinces ce lundi 1er novembre 2021 par le Ministre de l’EPST, les écoles secondaires ont été autorisées à percevoir les frais de scolarité, qui devraient suppléer à la prise en charge des enseignants dans leurs établissements.

Rédigé Par Museza Pascal

TAG

0 COMMENTAIRE





Rediger un commentaire