News Société Santé Sécurité Economie Finances Environnement Education Politique Culture Sports Contact
Justice | Haut-Katanga : 4 officiers condamnés à 3 ans de prison pour violation des consignes à Likasi

Haut-Katanga : 4 officiers condamnés à 3 ans de prison pour violation des consignes à Likasi

Publié le 25 Septembre 2021 | 1160 | Gloria Mpanga |
imagr article

Quatre agents de l’ordre dont trois éléments des Forces Armées de la République Démocratique du Congo (FARDC) et 1 élément de la Police Nationale Congolaise (PNC) ont été condamnés à trois ans de servitude pénale principale pour avoir violé les consignes.

La sentence a été prononcée par le juge du tribunal militaire de garnison de Likasi, le major Albert Kapuku, ce samedi 25 septembre 2021. Une peine accompagnée d’une amende de cent mille francs congolais à chacun, payable les huit jours qui suivent, faute de quoi ils purgeront six mois de plus en prison.

En effet, Nazareth Kazala Tshiswaka, Marcel Nkande Kashama et André Mpongo Mishi, tous élèves de deuxième classe au centre d’instruction Mura et Pierre Kinengwa Milanga, élément de la PNC étaient commis à la garde du cimetière de Sapin 2 à Likasi, dans la province du Haut-Katanga. Ils ont accusé de monnayer l’accès des individus au cimetière pour assister aux obsèques.

D’après l’auditeur du tribunal militaire de garnison de Likasi, le colonel Isekelo Awanawema, la peine leur infligée serait plausible, car cette cause a pour peine maximale de 10 de servitude pénale et des frais de justice selon l’article 113 du code pénal militaire.

« Je peux même dire que le tribunal a été clément puisque nous, on a requis dix ans. Mais le tribunal convaincu, avec certaines circonstances atténuantes, a prononcé la peine de trois ans à chacun. Le tribunal n’a pas été trop méchant puisque l’article 113 parle de 3 à 10 ans de servitude pénale. », a-t-il précisé.

La même source indique que cette sanction va servir de mise en garde pour d’autres forces de l’ordre qui iront à l’encontre des consignes.

« Ceux-là qui oseraient se comporter comme eux vont subir la même sentence, si pas la même sanction. », a-t-il prévenu.

Ces quatre éléments de l’ordre seront détenus à la prison de "haute sécurité" de Buluo de la ville de Likasi. Sur six éléments commis à la sécurité du cimetière de Sapin 2, seuls ce quatre ont été présentés à la barre. Les deux autres ont pris fuite et sont recherchés jusque-là.

Rédigé Par Gloria Mpanga

TAG

0 COMMENTAIRE





Rediger un commentaire